1ère étape

Nature & Progrès est une marque privée, où l’on préfère la notion de « mention », ancrée dans un mouvement associatif depuis son origine.

LE préalable pour obtenir la mention N&P est d’être ou de devenir adhérent de l’association.

La Fédération nationale de N&P gère toute la partie administrative, et notamment les adhésions, avec les profesionnel·les. Ils vous renseigneront sur les conditions d’adhésion (charte, contrat d’engagement, cahiers des charges) et tarifaires.

Pour les contacter : Fédération Nature & Progrès – 13, Boulevard Louis Blanc – 30100 Alès  –  Tél. : 04 66 91 21 94  –  Fax : 04 66 91 21 95

mél : np@natureetprogres.org

 

2nde étape

Les SPG de Nature & Progrès (voir la page précédente) s’organisent autour de trois niveaux de travail :

– Les enquêtes de terrain, menées par des enquêteurs expérimentés accompagnés de volontaires (adhérents de l’association), en toute transparence et dans le respect d’un engagement déontologique et de confidentialité. Le but de l’enquête est de contrôler la conformité des pratiques tout autant que de stimuler une évolution continue de celles-ci dans le sens de la charte Nature & Progrès.

Ces enquêtes sont menés par des adhérents du groupe local ou de la fédération s’il n’y a pas de groupe local. Un groupe est présent et très actif dans le Tarn depuis 1974 (44 ans d’existence !).

Si vous souhaitez demander la mention, il est nécessaire de se mettre en contact directement avec le groupe local pour pouvoir organiser les enquêtes nécessaires à l’obtention de la mention.

Dans le Tarn : Nature & Progrès Tarn  823, avenue de la Fédarié  – 81600 Brens  –  Tél. : 05 63 57 60 00

mél. : contact@nptarn.org

3ème étape

– Les réunions de la COMAC (Commissions Mixtes d’Agrément et de Contrôle), commission locale chargée de l’évaluation collective des rapports d’enquête. La COMAC du Tarn émet un avis sur l’attribution de la mention N&P, propose des améliorations, corrections ou sanctions pour faire progresser le questionnement et la démarche globale du professionnel.

L’agrément final de la Fédération nationale, responsable de l’attribution de la mention, garantit la cohérence et le bon fonctionnement de l’ensemble.

 

Dans le Tarn, comment est-ce que cela fonctionne-t-il ?

En 2018, ce sont 57 enquêtes qui sont ainsi organisées et menées par une centaine d’adhérent. 5 professionnels ont ainsi abandonnés la mention (retraite, arrêt de l’activité …) mais ce sont également 9 nouvelles demande de mention.

La COMAC se charge de former des binômes d’enquêteur et de déterminer le ou la professionnel·le à rencontrer, ainsi que la date de restitution de cette enquête. Toutes les personnes sont invitées à se mettre en contact pour déterminer un RDV. C’est le professionnel enquêté qui est responsable de sa mention et donc de l’organisation et du bon déroulement de son enquête.

La COMAC se réunit une fois par mois tous les 1ers lundi de chaque mois (à 18h30 en heure d’hiver et 19h en heure d’été). Les enquêteurs sont alors invités à venir restituer leur visite lors d’une des réunions de la COMAC qui a été déterminé au préalable. Le ou la producteur·rice est associé à cette restitution pour encore mieux partager les informations ainsi rapportées.

De nombreux supports ont été conçus pour faciliter le déroulement d’une enquête et sa restitution. C’est ainsi que ce système de certification participative est ouvert et transparent vis à vis des consommateurs et des citoyens. Alors n’hésitez pas à y participer !